Arbres fourragers

19,00 

Auteur : Jérôme Goust
Éditeur : Éditions de Terran
Format : 16 × 24 cm
ISBN : 978-2-35981-071-4
Pagination : 192 p.
Parution : janvier 2017

De l’élevage paysan au respect de l’environnement

 

Description

Les feuilles d’arbres,

Pendant des millénaires, les feuilles d’arbres ont constitué la base de l’alimentation du bétail. La mécanisation de la récolte d’herbe a peu à peu fait disparaître cette pratique. Elle a résisté jusqu’au milieu du xxe siècle pour le fourrage d’appoint.

Contre le surpâturage

L’augmentation des périodes de sécheresse menace les éleveurs, qui, en fin d’été, se trouvent en rupture de pâtures. Ils doivent entamer prématurément leurs stocks fourragers… avec des conséquences graves : le surpâturage, qui dégrade les prairies permanentes. Cette pratique provoque une pénurie des aliments produits sur la ferme pour le bétail… entraînant soit la diminution du cheptel soit des achats extérieurs.

Les arbres fourragers représentent une solution à ce problème tout en contribuant à la biodiversité et en fournissant des produits pour d’autres usages : bois de chauffage, BRF, fagots, manches…

Jérôme Goust nous explique les arbres, leur fonctionnement et leur valeur fourragère, et raconte l’histoire des arbres fourragers depuis le Néolithique. En s’appuyant sur l’exemple d’agriculteurs qui pratiquent encore cette technique, il présente ce qui peut être fait dès aujourd’hui, les recherches menées par l’INRA, les améliorations techniques qui pourraient redonner toute leur place aux fourrages arborés. Enfin des fiches présentent plusieurs dizaines d’arbres dont les feuilles peuvent nourrir le bétail.
C’est sur le terrain que ce livre s’est construit, au contact d’agriculteurs continuant à utiliser les arbres fourragers et de chercheurs s’attachant à actualiser ces pratiques.

 

Écologiste depuis quarante-cinq ans, agriculteur biologique de 1977 à 1995, responsable de Nature et Progrès pendant des années, Jérôme Goust a toujours agi pour une agriculture biologique, paysanne, permettant une meilleure autonomie des producteurs, pour la santé de l’homme et celle de la Terre.

Vous aimerez peut-être aussi…