Souci et arnica – Soleils des jardins et des montagnes

12,50 

Collection le compagnon végétal

Auteurs: Éliane Astier et Bernard Bertrand
Éditeur : Édition de Terran
Format :  14,8 x 21 cm
Pagination : p. 128
ISBN :  978-23598-140-7

disponible le 8 septembre 2020

Catégorie : Étiquette :

Description

Les cousines souci et arnica – une histoire de famille

Le souci est une plante bien connue, dont on peut admirer les fleurs colorées et lumineuses presque toute l’année, dans de nombreuses régions. Vigoureux, prolifique, facile à cultiver, le souci des jardins est une espèce à installer chez soi ! Connaissez-vous son cousin, le souci des vignes ? Plus petit, il pousse à l’état sauvage en région méditerranéenne. Quant à l’arnica, c’est plutôt en montagne qu’on la rencontre. Une belle plante, qui a du caractère !

L’arnica est souvent confondue avec le calendula (également appelé souci). Bien que les fleurs soient assez ressemblantes, l’arnica est jaune vif alors que le souci est plutôt orangé. En revanche, une fois séchées, il est très difficile de les différencier. Pensez donc à l’étiquetage si vous conserver les plantes séchés.

Elles font partie de la même famille que la marguerite, le pissenlit, le tournesol (les Astéracées).  Au sein de cette famille, l’inflorescence est d’un point de vue botanique injustement désignée comme « fleur » car il s’agit en réalité d’un capitule floral formé de la réunion d’une multitude de fleurs minuscules. Cette famille représente un des stades les plus avancés dans l’évolution du règne végétal.

Des soins puissants en huile, onguent, crème ou teinture mère

Tous trois peuvent être transformés en huile, onguent, crème ou teinture mère : des produits puissants, tellement utiles au quotidien ! Botanique, mythologie, étymologie, vertus médicinales, culture… ce livre offre un tour d’horizon du monde de ces vrais petits soleils si précieux et utiles, à (re)découvrir..

LES AUTEURS

Éliane Astier est passionnée par les usages des plantes sauvages, en particulier en cuisine. Elle a suivi la formation de l’École des plantes de Paris, et anime depuis plusieurs années des journées et sorties sur les thèmes de la cuisine des plantes sauvages et de la botanique.
Écrivain-paysan, Bernard Bertrand a repris et mis en pratique durant quarante ans, sur sa ferme des Pyrénées centrales, les techniques ancestrales d’autonomie. À travers ses écrits, ses stages et ses conférences, il partage ces savoir-faire traditionnels pour sauvegarder le patrimoine vivant menacé et le rendre accessible au plus grand nombre. Il a créé la collection « le Compagnon végétal » dédiée aux plantes. Depuis 2012 il est rédacteur en chef du Le Lien Créatif. Cette revue reflète son engagement pour ce patrimoine immatériel qui est la vannerie sous toutes ses formes. En 2015 un deuxième magazine qui milite pour les abeilles mellifères et sauvages voir le jour.  Bernard Bertrand crée Terran Magazines et consacre toute son énergie à sa nouvelle édition de presse.

Vous aimerez peut-être aussi…